La médecine libérale innove !

Optimisation
de la prise en charge
des soins
non programmés de jour

Je découvre Je découvre

Téléchargez gratuitement l'application Entr'Actes et inscrivez-vous, c'est sans obligation ni engagement !

Télécharger dans l'App Store Disponible sur Google Play

Questions fréquentes

Le projet

Qui est à l'initiative de la plate-forme Un Médecin 116 117 ?

C'est l'Union Régionale des Professionnels de Santé Grand Est - Médecins Libéraux qui a lancé la réflexion sur la prise en charge des Soins Non Programmés de jour et a ensuite mis au point une solution organisationnelle et technique pour améliorer cette prise en charge. Elle a pour cela bénéficié du soutien de l'Agence Régionale de Santé Grand Est et de l'Association Départementale de Permanence des Soins du Bas-Rhin 67. La partie technique est assurée par la société MedicallConcept qui a déjà une grande expérience dans ce domaine, avec un millier de professionnels de santé qui collaborent sur une plate-forme de coordination des soins primaires dans l'Essonne (voir la partie Expérimentation).

Quels sont ses objectifs ?

Le projet répond à trois objectifs : permettre aux médecins libéraux d'optimiser le temps qu'ils consacrent de manière quotidienne aux Soins Non Programmés ; offrir à leurs patients et au grand public la meilleure réponse pour chaque degré d'urgence ; permettre au système de soins que chaque acteur du soin se concentre sur son cœur de métier.

Quels sont les enjeux pour la médecine libérale ?

Grâce à la mobilisation de ses membres, à une plate-forme intelligente et à une bonne organisation, la médecine libérale désire mettre en lumière sa prise en charge des Soins Non Programmés de jour.

Le dispositif, basé sur un échange entre confrères, démontre que la médecine libérale a collectivement la capacité de s’organiser et de proposer des solutions coordonnées. Plus largement, cette initiative - tout comme d'autres projets de l'URPS Grand Est - identifie clairement le rôle de la médecine libérale, au sein du système de santé.

Comment se situe la plate-forme par rapport aux urgences et aux associations de permanence des soins ?

Doublement des passages aux urgences en 20 ans, 60 % des patients n'appelant aucun service avant de se déplacer aux urgences, 20 % des patients fréquentant les services des urgences qui ne relèvent pas de l’urgence… il est évident que le système actuel souffre de dysfonctionnements. C'est dans ce contexte que la médecine libérale désire apporter sa pierre à l'édifice, tout en respectant les prérogatives des uns et des autres.

Dans cette optique, il faut percevoir les structures de permanence de soins comme des partenaires, parce que nous avons tous intérêt à ce que le système fonctionne mieux et que nos patients soient pris en charge de façon optimale, pour chaque degré d'urgence.

Par ailleurs, toute communication autour du 116 117 précisera qu'il s'agit d'une permanence de jour.

En quoi consiste l'intéressement ? Qui le finance ?

Le patient paie le prix d'une consultation habituelle ou d’une visite, tandis que le médecin touche un intéressement, versé en deux fois pour des raisons techniques : 13 € par acte en fin de mois puis 2 € supplémentaires par acte en fin d'année. Cet intéressement récompense le médecin pour la prise en charge d'un soin non programmé, qu'il soit ou non le médecin traitant du patient.

Les spécialistes sont-ils concernés par le dispositif ? Quelles sont les modalités ?

Dans un premier temps, le projet se déploie principalement avec un réseau de médecins généralistes volontaires. Les spécialistes seront mobilisés lorsque le projet aura pris ses marques, mais ils peuvent néanmoins y participer dès à présent, en bénéficiant du même intéressement que les généralistes.

Le fonctionnement

Comment fonctionne la régulation libérale de jour ?

  • Dans le cas d'une urgence ressentie, le patient ou ses proches appellent le 116 117
  • L’appel est traité par un Agent Régulateur Médical qui l’oriente si nécessaire vers le Médecin Régulateur Libéral
  • Le Médecin Régulateur Libéral évalue l’urgence, établit un pré-diagnostic lance une notification sur l'application mobile Entr'Actes pour trouver un médecin effecteur
  • Cette notification est prioritairement envoyée au médecin traitant puis aux autres médecins abonnés du secteur
  • Dès qu’un médecin accepte, le Médecin Régulateur Libéral fixe le rendez-vous selon les disponibilités, au cabinet ou à domicile

Comment le dispositif est-il présenté aux patients ?

Une campagne de communication va informer le grand public, dans un style très clair et très simple pour faciliter l'appropriation du numéro. Les différents outils - affiches, affichettes salle d'attente, bannières Internet… s'appuient sur le leitmotiv "Avant d'aller aux urgences, j'appelle Un Médecin".

Techniquement, le service est présenté ainsi :

  1. Vous ressentez une urgence, vous avez besoin d’un médecin

  2. Appelez d’abord votre médecin traitant

  3. S’il n’est pas disponible, appelez gratuitement

  4. Au bout du fil, un médecin vous écoute et trouve la solution la plus adaptée à votre problématique

  5. Et si nécessaire, il recherche une consultation proche de chez vous

  6. Vous vous rendez au cabinet du médecin ou il se déplace éventuellement chez vous

  7. Vous réglez le prix habituel d’une consultation chez ce médecin

  8. Votre médecin traitant, s’il adhère au dispositif, recevra, avec votre acccord, le compte rendu de cette consultation

Quels sont les horaires de fonctionnement ?

Le service « Un Médecin 116 117 » est disponible toute la journée, en semaine, à savoir de 8h à 20h du lundi au vendredi. Les appels au 116 117 sont en priorité orientés vers le médecin traitant adhérent au dispositif, puis à un autre médecin disponible.
En dehors de ces horaires, le patient est appelé à consulter le site internet un-medecin.fr pour connaître le numéro à composer dans sa commune.

Quelles sont les obligations du médecin ?

Une fois inscrit, le médecin reçoit des notifications qui l'informent des demandes de Soins Non Programmés dans son secteur. Il n'y a aucune obligation à répondre aux déclenchements du médecin régulateur libéral, ni de minimum imposé. S'il répond positivement à une demande, il s'engage à prendre en charge le patient.

Combien de notifications peut recevoir le médecin effecteur ?

Il est difficile de prévoir le nombre de notifications reçues, particulièrement durant la montée en charge du dispositif. Cela dépend de la progression du nombre de médecins inscrits sur un secteur donné, du nombre d'appels au 116 117, des campagnes de communication, de la popularité du dispositif… Suivant l'évolution de ces données, les gestionnaires du système pourront le paramétrer pour que le nombre de notifications reçues reste "raisonnable".

Comment se passent les échanges des données ? sont-ils sécurisés ?

Les notifications comportent plusieurs informations : le délai d'intervention souhaitable, le profil du patient, la motivation de son appel. Mais son nom ne sera accessible que pour le médecin qui acceptera de le prendre en charge.

Pour les échanges qui concernent la prise en charge, aucune donnée n'est stockée sur le mobile lui-même : celles qui s'affichent à l'écran ne sont physiquement enregistrées que sur un serveur distant, qui se trouve chez un hébergeur de données de santé agréé. Elles ne s'affichent que tant que le mobile est en transaction avec le serveur : le réseau est donc toujours nécessaire. L’application est agréée pour émettre des données en messagerie sécurisée.

Le médecin traitant est-il informé du suivi de ses patients ?

Le médecin traitant reçoit en priorité les notifications concernant ses patients. S'il n'y répond pas dans le délai imparti, la notification est alors envoyée aux autres médecins du secteur. Mais dans tous les cas - si le médecin s'est inscrit sur la plate-forme - il est automatiquement informé lorsque son patient est pris en charge par un confrère. Après la consultation, si le patient a donné son accord, il est informé des détails via l'application Entr'Actes : diagnostic, prescription, examens demandés…
Cette possibilité de suivi de ses patients est une raison de plus de s'inscrire sur la plate-forme.

Les avantages

Quels sont les avantages pour le médecin ?

Les avantages sont nombreux :

  • organisation : chaque médecin consacre en moyenne 12 % de son temps aux Soins Non Programmés de jour, avec un impact souvent élevé sur son organisation. En participant à la plate-forme Un Médecin 116 117, il améliore la prise en charge globale des SNP tout en optimisant le temps qu'il leur consacre.
  • liberté : le médecin s'inscrit librement sur la plate-forme Un Médecin 116 117, sans aucune obligation de prise en charge ni participation minimale ou créneau horaire dédié. Il décide au fil de l'eau quels SNP il accepte d'assurer, selon sa disponibilité du moment…
  • souplesse : le système de régulation combiné à l'application Entr'Actes informe le médecin des SNP, avec le degré de discrétion paramétré.
  • service rendu : tout médecin peut orienter ses patients vers le 116 117, lorsqu'il n'est pas disponible. Il leur offre ainsi une solution de proximité, tout en gardant le lien avec eux.
  • qualification : les demandes de SNP sont adressées par un confrère libéral, le Médecin Régulateur Libéral, qui a déjà eu un premier contact avec le patient
  • intéressement : perçu en plus de la consultation ou de la visite, il s'élève à 13 € par acte, augmentés de 2 € en fin d’année.

Quels sont les avantages pour le patient ?

La prise en charge d'un Soin Non Programmé de jour par le médecin généraliste peut être plus rassurante pour le patient. La consultation se déroule dans un cadre plus proche, plus familier, plus confortable que les urgences. Rappelons que 20 % des patients des services des urgences ne relèvent pas de l’urgence. Si le patient le désire, son médecin traitant sera informé des détails de la consultation, qui pourront être reportés dans son dossier médical.

Quels sont les avantages pour le système de santé ?

La solution proposée rétablit un équilibre entre les trois pôles concernés par les SNP : les urgences, les associations de permanence des soins et la médecine libérale. Cet équilibre est bénéfique à tous, en ce qu'il apporte une réponse proportionnée et adaptée à chaque situation.
Lorsqu'il est possible, le recours au 116 117 est une solution moins coûteuse que le recours aux urgences ; il évite leur engorgement, libérant les moyens humains et techniques pour les cas qui les requièrent véritablement.

L'inscription

Comment s'inscrire ?

  • Installez sur votre mobile l’application Entr’Actes, disponible sur l’App Store (iOS) et Google Play (Androïd)
  • Munissez-vous de votre numéro RPPS et de votre carte CPS
  • Remplissez le formulaire d’inscription sur l'application (code réseau d’appartenance : SNP67)
  • Vous recevez un code à usage unique par SMS plus un mail avec des cases vides
  • Reportez le code dans les cases pour valider votre inscription
  • Vous recevez vos identifiants par SMS ou mail
  • Connectez-vous à l’application Entr’Actes, identifiez-vous, définissez votre signature de sécurité
  • Autorisez Entr’Actes à vous envoyer des notifications et à accéder à votre appareil photo

Qui peut vous aider en cas de difficulté ?

L'UPS ML Grand Est s'est dotée des moyens humains pour assurer le succès de cette plate-forme. Pour toute question ou difficulté, vous pouvez joindre :

Carole Ramousset, URPS ML Grand Est
snp@nullurpsmlgrandest.fr
06 31 28 77 51

L'expérimentation

Comment se déroule l'expérimentation ?

Elle concerne dans un premier temps le Bas-Rhin. Le calendrier sera adapté en fonction de l'adhésion des médecins, l'appropriation du 116 117 par le public et les éventuelles adaptations techniques et fonctionnelles.

Y a-t-il déjà eu des expériences similaires ailleurs ?

Le partenaire technique MedicallConcepts a développé la plate-forme numérique de coordination de parcours de soins primaires. Elle repose sur l’application Entr’Actes, qui permet aux professionnels de santé d'un territoire, de participer à une offre de soins de proximité et collaborative. Dans l'Essonne, elle rassemble plus d'un millier de professionnels de santé.

Un Médecin 116 117 a un périmètre différent, mais s'appuie sur une expertise qui a fait ses preuves.

Quelles sont les évolutions possibles ou prévues ?

La plate-forme peut facilement être étendue aux spécialistes, mais aussi à l'ensemble des professionnels de santé, pour demander des examens, réserver une place dans un établissement, faire intervenir un kiné… les possibilités sont très étendues.

L’expérimentation sera ensuite déployée au département de la Moselle.

Questions techniques

Je ne reçois plus de notifications Entr’Actes, comment les rétablir ?

Sur Androïd, lorsqu'une application n’est pas utilisée pendant un certain temps, le système d’exploitation la met en surveillance et lui coupe l’accès à internet : vous ne pouvez plus recevoir vos notifications.

Pour résoudre le problème, vous devez définir Entr’Actes en tant qu'application non surveillée :

Paramètre de téléphone → Maintenance de l’appareil → Batterie → Application Non Surveillée → Ajouter Entr’Actes en tant qu'application non surveillée

Ce paramétrage n'est présent que sur les appareils récents. Pour les autres, vous devez quitter et relancer l'application de temps en temps.

Comment est-ce que je peux gérer mes disponibilités ?

Cela se passe sur votre téléphone, dans le menu de l'application Entr'Actes :

Menu → Profil activité → Menu déroulant : Visites et/ou Consultations, indisponible 24h, indisponible une semaine…

Comment effectuer (automatiquement ?) les mises à jour de l'application Entr'Actes ?

Pour Androïd, rendez-vous sur Play store :

Menu → paramètres → mise à jour automatique des applications → depuis n’importe quel réseau

Pour iPhone, rendez-vous sur les réglages du téléphone :

Réglages → iTunes Store et App Store → activer "Mises à jour" et "Données cellulaires".